En Équateur, un très violent séisme fait plus de 200 morts

XVM5ba11872-04a5-11e6-baed-3a482d15748a-805×453

INFOGRAPHIE/VIDÉO – Un tremblement de terre de magnitude 7,8 a frappé le pays samedi soir. Selon les autorités, les dégâts sont considérables près de l’épicentre mais aussi dans des endroits plus éloignés comme à Guayaquil

C’est le séisme le plus violent qu’ait connu l’Équateur depuis 1979. Samedi soir, un tremblement de terre de magnitude 7,8 a secoué le pays, faisant 235 morts, selon un nouveau bilan communiqué dimanche par le vice-président Jorge Glas. Plus de 1557 personnes ont été blessées, ont précisé les autorités. Ce bilan n’est pas définitif car des opérations de secours se poursuivaient dimanche pour tenter de retrouver des survivants dans certaines des zones les plus touchées. Un précédent décompte diffusé dans la matinée faisait état de 77 morts et près de 600 blessés. L’état d’exception a été décrété.

Le séisme a été ressenti dans l’ensemble du pays et même jusque dans l’ouest de la Colombie, à Cali. «Au début, c’était léger mais cela a duré longtemps et c’est devenu plus fort», a raconté Maria Jaramillo, une habitante de Guayaquil, au sud du pays, évoquant des vitres brisées et des débris chutant des toits. «J’étais au septième étage et la lumière s’est éteinte dans tout le quartier et nous avons évacué les lieux. Les gens étaient très angoissés dans la rue (…) Nous sommes partis pieds nus», a-t-elle dit.

Le président Rafael Correa, qui a écourté une visite en Italie pour rentrer au pays, a décrété l’état d’urgence dans l’ensemble de l’Équateur et appelé ses 16 millions d’habitants à ne pas céder à l’affolement. Le gouvernement a recommandé à la population de s’éloigner du littoral par crainte de vagues déferlantes qui, selon le Centre d’alerte aux tsunamis du Pacifique, pourraient atteindre 30 cm à un mètre.

Des dégâts considérables

L’épicentre a été localisé au large dans le Pacifique, à une profondeur de 20 km. La plus forte secousse a eu lieu samedi à 18H58 heure locale, soit à 2H00 cette nuit en France. Elle a «été précédée d’un autre événement de magnitude 5.0 et suivi d’une série de répliques. L’Institut de géophysique (IG) a enregistré des répliques de magnitude 5,5 dans la province de Manabi (sud-ouest), de 4,6 à Santo Domingo de los Tsachila (centre) et de 7,7 sur la côte.

Selon le gouvernement, les dégâts sont «considérables» notamment dans les zones côtières de l’Ouest, près de l’épicentre, ainsi que dans la grande ville portuaire de Guayaquil. «Certains villages sont entièrement dévastés», a déclaré à la radio Gabriel Alcivar, maire de la ville de Pedernales, dans la province de Manabi, durement touchée. «Ce qui s’est passé ici, à Pedernales, est catastrophique».

 

Les autorités ont en revanche fourni peu de détails sur la situation à Guayaquil, point de départ fréquent des touristes étrangers se rendant sur l’archipel des Galapagos. Des photos diffusées sur les réseaux sociaux sur internet montrent un pont effondré dans cette ville côtière et des dégâts légers dans le hall d’un hôtel. La capitale Quito, situé à 170 km de l’épicentre a été relativement épargnée. Certains quartiers ont été privés d’électricité mais aucune victime n’est à déplorer. Seules quelques fissures lézardent les murs de centres commerciaux.

icon-car.pngKML-LogoFullscreen-LogoQR-code-logoGeoJSON-LogoGeoRSS-Logo
Muisne, Ecuador

loading map - please wait...

Muisne, Ecuador 0.326608, -79.473183 Quakes.World Magnitude Mw 7.8 Region NEAR COAST OF ECUADOR Date time 2016-04-16 23:58:37 (UTC) Location 0.38 N ; 79.88 W Depth 10 km

Au moment des secousses, Cristina Duran, 45 ans, s’est réfugiée sous l’encadrement d’une porte pour se protéger des vitres qui volaient en éclats à Quito. «J’étais affolée et je voulais seulement que ça s’arrête», a-t-elle déclaré. «Mon Dieu, c’est le séisme le plus long et le plus fort que j’aie jamais senti de toute ma vie. Durant un bon moment, j’ai eu le tournis (…) Je voulais sortir en courant dans la rue, mais je ne pouvais pas», a raconté Maria Torres, 60 ans. Par ailleurs, l’aéroport de Manta (Manabi) a été fermé en raison de «graves dégâts à la tour de contrôle». Des passagers sont sortis affolés du terminal. «Des lampes sont tombées du plafond et les gens couraient terrorisés», a expliqué Luis Quimis, 30 ans, qui attendait un vol pour Quito.

Au Pérou, un autre séisme de 7,4 a été enregistré au même moment, sans faire de victimes. Les deux jours précédents, la terre avait tremblé de l’autre côté du Pacifique. Deux séismes de forte magnitude ont secoué le Japon, faisant au moins 41 morts vendredi et samedi dans la nuit.

 

qw-logoOR Quick Response code, fast link, to this post

 

 

Source :

le Figaro

no replies

Leave your comment